Le barbeau

(Source : Office de l’agriculture et de la nature Münsignen / Berne) 

Caractéristiques morphologiques

Corps allongé, élancé. La bouche est typique : elle est infère (ventrale), avec un museau proéminent et quatre épais barbillons sur la lèvre supérieure ; dents pharyngiennes sur trois rangs. Ecailles de taille moyenne, au nombre de 55 à 65 le long de sa ligne latérale. Ligne ventrale presque droite (poisson de fond). Le premier rayon (rayon fourchu) de la nageoire dorsale est particulièrement développé. Coloration très variable suivant le milieu ; dos généralement brun à vert gris, flancs plus clairs, avec un éclat cuivré ou doré. Face ventrale blanchâtre. Nageoires verdâtre gris. Les nageoires pectorale, ventrale et anale ainsi que la partie inférieure de la nageoire caudale sont teintées de rougeâtre.

Taille moyenne : 30 à 50 cm, maximale : 89 cm.

Mœurs

Actif au crépuscule et de nuit durant le semestre d’été. Durant l’hiver, le barbeau se rassemble en grands groupes dans les coudes et bras morts profonds et calmes. La période de reproduction s’étend de mai à juillet ; les mâles développent une forte éruption cutanée (boutons de noce) disposée en rangées ; environ 10 000 œufs par kg du poids des femelles ; œufs légèrement collants d’environ 2 mm de diamètre. Ponte sur substrat graveleux, éclosion après 10 à 15 jours. Le barbeau adulte se nourrit d’organismes benthiques et n’est pas difficile quant au choix de la nourriture. Il dévore vers, larves d’insectes, mollusques et petits crustacés et ne dédaigne pas non plus les œufs de poissons et les fragments végétaux.